Journées délibératives des EGI : les citoyens rendent leur rapport

Journées délibératives des généraux de l’information :

les citoyens rendent leur rapport final

 

Lors de ce second week-end travail, les 100 citoyennes et citoyens ont poursuivi et clôturé leurs travaux. Articulé autour de 5 rapports thématiques, le rapport final formule des préconisations concrètes pour enrichir les réflexions des groupes de travail et du comité de pilotage des Etats Généraux de l’Information (EGI).  

 

Lancés à l’initiative du président de la République dans l’objectif d’établir un diagnostic sur les enjeux liés à l’information et de proposer des actions concrètes, les Etats Généraux de l’Information se fondent sur trois types de participation : la participation des professionnels, celle des chercheurs et enfin celle des citoyens.

 

Dans le cadre du partenariat avec le Conseil économique, social et environnemental (CESE) pour organiser la participation citoyenne aux EGI, se sont tenues les 27 et 28 janvier et les 3 et 4 février, 4 journées délibératives,

associant 100 citoyennes et citoyens tirés au sort parmi les participants à la consultation en ligne organisée à l’automne dernier.

 

Au cours de ces 4 journées délibératives, les citoyennes et citoyens ont travaillé en 3 étapes :

  • Une phase d’appropriation des sujets et des thématiques, par le biais de la prise de connaissance du socle documentaire, des contributions de la plateforme et par des auditions d’experts ;
  • Une phase de délibération en sous-groupes afin de formuler des propositions en fonction des thématiques :
  • Une phase de mise en commun des différents travaux thématiques avant de remettre le rapport final.

 

Répartis en 5 groupes de 20, les 100 citoyennes et citoyens ont travaillé et formulé des propositions autour des thématiques suivantes :

  • Thème 1 – Comment la technologie change-t-elle notre rapport à l’information ?
  • Thème 2 – Comment restaurer la confiance envers les médias ?
  • Thème 3 – Qui doit payer pour une information de qualité ?
  • Thème 4 – Comment lutter contre les manipulations de l’information ?
  • Thème 5 – Quelle régulation efficace pour les médias traditionnels comme pour les nouveaux acteurs ?

 

A l’issue de ce second week-end, les citoyennes et citoyens ont remis aujourd’hui leur rapport final à Christophe Deloire, Délégué général des EGI. Cette contribution citoyenne viendra nourrir et enrichir les réflexions des groupes de travail et du comité de pilotage des EGI, en vue de la restitution finale de leurs recommandations au Gouvernement en juin 2024. 

 

Pour Christophe Deloire « Ces journées délibératives démontrent la montée en puissance des Etats généraux de l’information. En deux week-ends, 100 citoyens tirés au sort ont travaillé ensemble à formuler des propositions qui alimenteront et enrichiront les travaux des groupes de travail. Issus de milieux socioprofessionnels et de territoires différents, ils se sont attachés à dépasser leurs divergences en ayant à cœur la recherche de l’intérêt général et de solutions pour le monde de l’information. J’ai été très impressionné par la rigueur, l’intensité et le caractère constructif des travaux. Produire ainsi en quatre jours un rapport aussi épais était une gageure. Un immense merci à tous les participants de cette initiative originale de démocratie participative, qui fut aussi une aventure humaine historique ».

 

Pour consulter le rapport final issu de la participation citoyenne aux EGI : https://www.lecese.fr/sites/default/files/documents/Rapport-citoyen-Etats-generaux-information.pdf

 

 

A propos du Conseil économique, social et environnemental

 

Troisième assemblée constitutionnelle de la République, le CESE conseille le Gouvernement et le Parlement et participe à l’élaboration des politiques publiques dans son champ de compétences.

 

Assemblée des organisations de la société civile, le CESE remettra également un avis par sa Commission Éducation, Culture et Communication, intitulé « Agir pour une information fiable, indépendante et pluraliste au service de la démocratie », dans le cadre des EGI.